mardi 8 mars 2011

De nouveaux meubles... bientôt!

Copyright TEXTE encadré

Attention : Merci à vous tous pour vos commandes mais, comme vous le savez peut-être déjà, je ne fais plus de meubles en carton dédiés à la vente... cliquez sur : "Je tire ma révérence-carton"

De nouveaux meubles... bientôt!

Création…VersionCarton

6 sont déjà dessinés et prêts à être fabriqués: un meuble pour enfant (trop-trop mignon!), un meuble "spécial" pour les Cd, 2 chevets jamais vus, un fauteuil original (eh oui, je m'assume - aïe aïe aïe!!!) et finalement, un long banc multifonctions particulier...  Ça vous intrigue?  Je l'espère bien! Hahaha! J'ai vraiment hâte de les réaliser, toujours prise entre "je me cherche un travail" ou je continue et j'essaie d'obtenir du financement du pour devenir auto-entrepreneure... Décisions pas simples: "faut manger"!  En attendant, je fais tout à la fois dans mon tout petit espace ce qui explique que les meubles ne sortent pas vite! De plus, aller sabler dehors par les temps qui courent, ce n'est pas jojo! La loto, serait-ce une bonne idée?  Me trouver un mécène?  Passer le chapeau devant ... euh devant qui? Hummmmm...!

Pour l'instant, je travaille sur l'armoire-présentoir à bijoux et c'est long, très très long car beaucoup de minutie, de calculs, de petits morceaux à découper.  Je vous rappelle que ce meuble aura 26" de large x 52" de haut x 5" de profond.  Il sera à accrocher au mur (tout est prévu et léger... magie du carton!). Tous les supports seront "mobiles" pour pouvoir présenter les bijoux que le client voudra voir de plus près. Cette armoire-présentoir sera fermée par une porte-plexiglas avec un cadenas (choisi pour son look aussi), ce qui assurera la sécurité du contenu précieux. Ce meuble a été commandé l'été dernier mais pour ce printemps seulement. Beaucoup de réflexion pour trouver comment bien présenter les différents bijoux, les mettre en valeur et pouvoir les sortir et les remettre aisément et que le tout soit sécurisé.

Pour vous, voici une photo vite prise du haut d'un escabeau.  On y voit le nom et le logo que j'ai trouvés et dessinés pour ma cliente.  Les lettres sont en carton et la femme est en papier mâché et carton. Excusez la photo: les lettres et la femme ne sont pas collés, ni terminés; c'était seulement pour vous mettre en appétit... Cela sera la partie supérieure du présentoir...  Vous constaterez que j'ai dû me déguiser en "sculpteuse-papier-mâcheuse-plâtreuse" (mais que dis-je donc????) pour faire la "femme-logo".  Les explications suivront avec le produit final, sinon je devrai me répéter... Je parle, je parle... Bon, je dois aller continuer... 

IMG_0850

Ne craignez rien... là c'est tout croche mais le tout sera bien droit lors de la présentation finale du présentoir... Rien n'est collé, mais tout a été placé un peu vite et la photo a été prise sur le bout d'un escabeau: la photographe en équilibre instable, ayant peur de se "casser la marboulette"! Ceci explique cela...

À bientôt!  Merci de votre belle visite!  Invitez vos amis!

Copyright TEXTE encadré

Posté par Version Carton à 00:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


dimanche 29 août 2010

Passion... les meubles en carton

Attention : Merci à vous tous pour vos commandes mais, comme vous le savez peut-être déjà, je ne fais plus de meubles en carton dédiés à la vente... cliquez sur : "Je tire ma révérence-carton"

 Passion... les meubles en carton!

Sur le blog d'Annie, on peut avoir une très bonne idée de l'histoire des meubles en carton. Pour ceux et celles que cela intéresse...   http://www.design-vert-annie.fr/histoire-du-meuble-en-carton-loire-42.html

**************************************************************************************************

Bienvenue.. enfin je peux, grâce à ce blog que je viens de créer, vous partager ma nouvelle passion, les meubles et objets en carton.  Pour vous, la petite histoire de ma connaissance avec ce monde merveilleux!

Je vous raconte... 

Je me souviens - je ne sais plus où, ni à quelle occasion - il faut dire que le temps file et se moque bien de porter attention à notre mémoire qui, elle, se défile... Alors donc, vers mes 15 ans j'ai vu dans une revue les meubles de l'architecte Franck O' Gerhry.

frank_gehry  chair_wiggle_side_chair_1972

www.pasdepanique.net/.../ frank_gehry.jpg leblogdelavieenrouge.wordpress.com/ page/74/

Ça y est, la petite québécoise, 11e d'une belle grande famille de 13 enfants et pas encore sortie de sa campagne, vient de tomber en amour avec l'art du meuble en carton! Ma mémoire, qui a tout de même emmagasiné certaines informations, se souvient très bien des premiers mots échappés devant ces oeuvres:  "Moi aussi, un jour, je ferai des meubles en carton"... Et voilà! 

Quelques années plus tard (non, n'essayez pas, je ne vous direz pas mon âge), vers 2006, j'ai revu d'autres meubles dans la revue française Maison Créamania. Vite, internet, fouille, fouille, fouille et trouve. "Wow, comme c'est beau et original!" Et je pourrais en faire? Je pourrais faire des meubles? Ce ne sont pas des écrits qui tombaient dans les yeux d'une aveugle (ce n'est pas ça l'expression, non?).

J'ai fouillé pendant 3 ans, apprenant en lisant, regardant tout ce qui se faisait sur les meubles en carton, comment, pourquoi, le matériel, les techniques, tout!  Et comme j'ai un certain talent en arts plastiques et en 3D, je pouvais apprendre sans nécessairement les faire dans l'immédiat. Il faut dire qu'avec mon travail à temps souvent "plus que plein" comme animatrice socioculturelle au Cégep de Trois-Rivières, mes soirées devenaient un moment de répit, à "essayer" de ne rien faire sinon l'ordinaire, comme on dit ici. 

En 2009, après 28 ans à partager le quotidien de millier d'étudiants et à les aimer à ma façon et dans toutes leurs dimensions, le coeur gros, très gros de chagrin, je démissionne. Sans emploi, en recherche mais ne trouvant pas dans l'immédiat, ma mémoire se rappelle à moi en envoyant dans ma tête les images de mes 15 ans. Je vois ça comme un signe, moi qui ne me souvenais plus avoir déjà vu de tels meubles dans mon adolescence ni des mots surgis... Quelle belle journée ce fut! Et j'ai ri, de ce rire libérateur qu'apporte la "révélation". Il n'en fallait pas plus à mon imagination pour se mettre au boulot; je prends du temps pour m'initier, chasser mes peurs et, enfin, faire des meubles en carton. Heureusement, j'apprends vite puisque je suis depuis longtemps une touche-à-tout! Merci mon Dieu? Merci à mon père, cet inventeur génial et autodidacte. Merci à ma mère cette créatrice qui s'ignore, cette femme de coeur. 

Voilà mon histoire se poursuit avec des démarches pour concrétiser mon rêve... partir mon entreprise VERSION CARTON voulant participer activement et concrètement à la réparation et à l'entretien de notre planète et en accord avec les 3R - recycler, réutiliser, réduire. Mais pour cela, il faut des $$$, du courage, de la persévérance et surtout, y croire plus que tout, profondément.  Il ne me manque que les $$$ ! Hahaha! Je trouve que c'est un très bon départ.

Savez-vous quoi? J'adore ça! Je voudrais que vous puissiez un tant soit peu toucher à cette forme de création. On peut faire tout ce que l'on veut, on peut donner tous les aspects inimaginables aux meubles et aux objets! Il vous faudrait essayer, mais ATTENTION, la dépendance ne croît pas avec l'usage, elle est immédiate!

Un de mes buts? Propager la maladie du carton puisque, comme l'a dit un auteur inconnu: "Le Bonheur est contagieux...sois porteur du microbe"!  Et je voudrais bien être porteuse de ce microbe là moi aussi! En faire un projet social, donner des ateliers de fabrication et en faire un lieu d'animation et de rencontres: ouvert aux initiés comme aux débutants, organiser des rencontres créatives, recevoir ceux et celles qui ont besoin de place pour en faire, recevoir ceux et celles qui cherchent un endroit où socialiser et qui aimeraient donner un coup de main... Tout est en projet... Alors, en fin de compte, ce sera... une histoire sans fin..."

Merci de m'avoir lue!  Permettez-moi de vous lire aussi en laissant vos commentaires. N'oubliez pas de vous inscrire à la "Newsletter" pour recevoir par courriel toutes les nouvelles du blog.  À noter, votre adresse courriel ne sera vue que par moi, mais votre message sera vu par tous les visiteurs.

Dans les prochains messages de cette catégorie, je vous présenterai les meubles que j'ai fabriqués. Il n'y en a pas encore beaucoup, mais ça viendra. Certains seront des interprétations d'autres meubles (avec référence), mais la plupart seront des créations. On s'y retrouve plus tard?

Copyright TEXTE encadré

Louise Camirand - cartonniste  - VERSION CARTON 

 

 

Trois-Rivières...au Québec; la Ville où je vis

 Attention : Merci à vous tous pour vos commandes mais, comme vous le savez peut-être déjà, je ne fais plus de meubles en carton dédiés à la vente... cliquez sur : "Je tire ma révérence-carton"

Tout d'abord, son magnifique pont - le Pont Laviolette (Laviolette, fondateur de la Ville).  Un des ponts les plus beaux que j'aie vus que ce soit en vrai ou en photos...

Pont_Laviolette_1_photo_sign_e
photo:  Louise Camirand 2006
Pont_Laviolette_2__photo_sign_e
photo: Louise Camirand 2006
Copyright TEXTE encadré
_____________________________________________________________________

Source des informations suivantes: http://fr.wikipedia.org/wiki/Trois-Rivières

450px_Trois_Rivi_res_Laviolette

Buste de Laviolette, fondateur de fr:Trois-Rivières. La statue a été érigée en 1934, à l'occasion du 300e anniversaire de la ville. Photo: Claude Boucher, 18 juin 2006.

 

Origine du nom 

L'origine du nom de Trois-Rivières, qui date de la fin du xvie siècle, est dû en fait à une illusion d'optique. Ce nom fait en effet référence aux 3 chenaux que la rivière Saint-Maurice forme à son embouchure avec le Saint-Laurent en s'écoulant entre deux îles

Les îles des Trois-Rivières 

Ce sont les îles des Trois-Rivières qui sont à l’origine de son nom4. Elles sont actuellement au nombre de cinq. La plus grosse, l’île Saint-Christophe est considérée par les citoyens comme l’île centrale car c’est à elle que sont arrimés les deux ponts Duplessis et c’est par elle que les véhicules automobiles peuvent atteindre les autres îles. Cette île a des vocations militaire (réserve navale) et récréative (club de golf Métabéroutin). En outre, elle accueillera bientôt le club de canoë-kayak des Trois-Rivières.

L'île Saint-Quentin est une île vouée aux loisirs presque exclusivement. Elle est pourvue de sentiers pédestres, d’une marina, d’une piscine, d’une plage, d’espaces de pique-niques, et de terrains de jeux. En hiver, des glissades, des sentiers et des patinoires y sont aménagés. Les plages de l’île étaient fréquentées par les citoyens au début du xxe siècle de façon clandestine au moment où elle appartenait à une compagnie papetière (Consolidated Bathurst). L’île a été rachetée par la cité des Trois-Rivières et aménagée comme lieu de loisirs au début des années 1960. On y accède présentement par le pont Cloutier.

L'île de la Potherie a une vocation industrielle depuis très longtemps. On y retrouvait, au xixe siècle la scierie Baptist (on l’appelait l’île Baptist). Au début du xxe siècle, elle est devenue le site de l’usine papetière Wayagamack de laConsolidated Bathurst (maintenant opérée par Kruger Inc.). L’île est maintenant unie à l’île Caron, où se trouve le pont qui permet aux travailleurs d’y accéder, de même qu’aux camions chargés de copeaux et de billes de bois.

Il y a moins de cent ans, l’île Saint-Joseph située plus au nord était une entité distincte. Au cours du xxe siècle elle s’est soudée à l’île Saint-Christophe et figure maintenant comme telle dans les plans officiels. À l’est de la pointe « Saint-Joseph » de l’île Saint-Christophe, se trouve une petite île privée, l’île Ogden. Il existe plusieurs ilets parmi les îles principales. Ils disparaissent ou réapparaissent au gré des années et marées. Parmi ces îles disparues ou fondues aux marécages : l’île Blonville et l’île Margot. On retrouve aussi une petite île située entre la rive est, les piliers de l’ancien pont d’acier et l’île Saint-Christophe. Elle s’appelle l’île de Sable et n’a aucune vocation connue.

Aujourd’hui, les îles des Trois-Rivières ne sont pas habitées, mais il en fut autrement jusqu’au début du xxe siècle, alors qu’on y trouvait, maisons, fermes et même une école.

Liens externes 

_____________________________________________________________________________________

Source des informations suivantes: http://www.v3r.net/portail/index.aspx

 

accueil_v3r_2006b

  Facade_Muse_2_photo_Daniel_JalbertImageKayaks  Moulin_Seigneurial_Chemin_du_Roy_2007_M  Multivoile_01  

1) Musée de culture populaire  2) Maïkan aventure 3) Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac 4)Club Multivoile 4 saisons

 

Musee_des_Ursulines1  N_0302_Passerelle___OTCTR  Port_Trois_Rivieres_MJ4802  sanctuaire33  

5) Musée des Ursulines  6) Parc de l'Île Saint-Quentin  7) Parc portuaire de Trois-Rivières  8) Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

Sur_la_rue_des_ursulines___Valerie_Lalbin  tours_de_ville

9) Visite guidée de Trois-Rivières  10) Visite guidée pour groupes

Tour_de_peur_3___Credit_Michel_Julien

Tour de peur  La nuit, il fait noir comme chez le loup… C’est en plein le temps de découvrir, à pied, les côtés les plus sordides de l’histoire de Trois-Rivières. Prenez votre courage à deux mains et offrez-nous 90 minutes de vos vies : vous n’en reviendrez pas! Une création des Barbares Obliques…

__________________________________________________________________________

Les images et informations suivantes ont été prises sur: 

 http://www.pc.gc.ca/fra/lhn-nhs/qc/saintmaurice/index.aspx

saintmaurice

Situé à 20 minutes du centre-ville de Trois-Rivières, le lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice commémore l'établissement de la première communauté industrielle au Canada. Le site est vaste et de très nombreux vestiges archéologiques rappellent la naissance et l'évolution de la première industrie sidérurgique canadienne.

 Aux Forges, on peut s'adonner à une incomparable variété d'activités : visiter des expositions et assister à un spectacle son et lumière à la grande maison, s'enquérir de la production de la fonte au haut fourneau, participer à une intéressante visite guidée du site jalonné de panneaux d'interprétation, bénéficier d'un programme scolaire enrichissant qui tient compte de la réforme scolaire, découvrir la fontaine du diable, emprunter un sentier nature longeant la rivière Saint-Maurice, profiter d'un grand espace vert où il est toujours agréable de pique-niquer.

 Tout cela ne vaut-il pas le voyage ?   

nouvelle_france

Les dimanches « Nouvelle-France » aux Forges

NouvFrance09_350X263

Les dimanches « Nouvelle-France » aux Forges 
© Parcs Canada

fondeur

Devenez maître-fondeur – Atelier de moulage

 

 

 

Et il y a tellement plus à voir...  

Visitez...  Je vous montre un des nombreux chemins: 

http://www.tourismetroisrivieres.com/fr/attraits-et-activites/index.aspx

 

 

À bientôt!  MERCI DE VOTRE VISITE!

 

 

Posté par Version Carton à 00:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,